Le bistrot est aux braves gens
ce qu'est l'église aux braves gens.
L'un et l'autre reçoivent les coeurs ;
au bistrot : quelle bonne nouvelle
parmi les mauvaises ?
à l'église : quelle Bonne Nouvelle
pour surmonter les mauvaises ?

L'un et l'autre ont leurs servants
pour verser le vin.
L'un et l'autre ont leur mystique :
au bistrot pour noyer la souffrance ;
à l'église pour l'offrir
et la sublimer.

Le bistrot lieu de confidences
pour être apaisé ;
L'église lieu de confidences
pour être pardonné.
L'un et l'autre, lieux de convivialité.

Chacun a son curé :
l'un pour offrir le Vin de Vie,
mémoire de la Cène,
chaque jour ;
l'autre pour offrir l'eau de vie,
pas chaque jour !...

L'un et l'autre ont leurs fumées :
l'un par le tabac
qui nuit à l'insensé ;
l'autre par l'encens
qui honore l'Encensé.

OUI,

le bistrot est aux braves gens
ce qu'est l'église aux braves gens,
corps et coeurs côte à côte :
pour se confier à l'autre
dans la confiance
ou à l'Un
dans la Foi ...

Luc Gambin (1920 > 2017)

gambinl6J'apprends aujourd'hui le départ de Luc Gambin, un Homme qui illuminait la vie de ceux qui le connaissaient.

C'est une vraie tristesse pour moi mais sa foi est telle qu'il doit être heureux aujourd'hui de démarrer une nouvelle étape ne doutant pas que son épouse aimée le rejoindra un jour ou l'autre. Il avait publié en 2004 "J'aime, donc je suis".

Luc Gambin était administrateur de l'association des Amis de Pierre Teilhard de Chardin ; je n'oublie pas les formidables conversations que sa passion pour cet homme générait. Cela fait partie de mes richesses ... Ces conversations font partie de mes richesses ... L'amour de mes parents qui m'ont permis de participer avec eux à de si belles rencontres en est la plus grande.

Internet m'a permis de découvrir ce texte de bon sens et cette photo sur le site de Catherine Réault-Crosnier et sa présentation d'un "mur des poésies".