Le Parti Républicain Radical et Radical-Socialiste dit "Parti Radical Valoisien" est certes le plus ancien parti politique de France mais … il ne bénéficie pas de ressources exponentielles. Les règles électorales nécessitaient que nombre de nos adhérents au féminin soient candidat aux élections législatives pour éviter des amendes pour non respect de la parité.

J'avais été investie en juin 2016 par l'UDI sur présentation du Parti Radical pour affronter le député en place sur la 2è circonscription de la Dordogne. Notre partenaire – Les Républicains – n'a pas jugé utile de laisser à l'UDI une circonscription sur les 4 que compte ce département, pas plus qu'il a incité ses candidats à s'adjoindre des suppléants de notre famille centriste.

J'en ai pris acte et, soucieuse à la fois d'apporter ma part au fonctionnement de mon parti et de ne pas créer de difficultés supplémentaires à une campagne LR ayant démarré voire se déroulant dans des conditions internes conflictuelles, j'ai pris la décision de  présenter ma candidature en Creuse, une candidature que j'ai dédiée à mon unique petit neveu qui y est né et qui y vit.

Engager une campagne électorale, libre et indépendante, sans aucun appui, dans un département ne disposant pas de véritable assise Parti Radical et/ou UDI n'était pas chose aisée mais je tiens à remercier non seulement tous les Creusois et Creusoises qui m'ont réservé le meilleur accueil, mais également les 125 citoyens qui ont voté pour moi.

Le résultat est conforme à mes attentes. Il m'a permis de développer les valeurs centristes de l'UDI et plus particulièrement celles progressistes et humanistes recensées dans "La République au cœur", le manifeste 2017 du Parti Radical.

Radicalement pour la Creuse avec le PR

Ma participation à cette élection des plus importantes pour notre démocratie doit inciter à la création d'une fédération du Parti Radical en Creuse pour convaincre et entraîner nos concitoyens vers cette marche pour un nouveau modèle humaniste, laïc, social et européen.

Les Creusoises et Creusoisayant la volonté de s'engager dans cette démarche peuvent compter sur moi pour les aider.

Fidèle à mes valeurs de liberté, je ne donnerai aucune consigne de vote, les électeurs ayant été suffisamment informés au cours de cette campagne pour savoir où doivent se porter leurs suffrages.

Pour ma part, j'ai toujours pensé qu'entre deux maux il faut choisir le moindre et que l'intérêt supérieur de la Nation passe toujours avant toute considération politicienne.

Je vote en Dordogne, dans un aussi charmant village que ceux de notre belle Creuse et que j'invite les Creusoises et Creusois à visiter – Couze, village papetier en Périgord pourpre.

Dimanche prochain, j'y déposerai sans hésitation un bulletin de vote pour Michel Delpon, candidat de la République En Marche qui se trouve en ballotage face au candidat du Front National.