DD LEF

Chacun le sait, j'ai beaucoup bataillé pour qu'Alain Juppé soit vainqueur des élections primaires de la droite et du centre tant il m'apparaissait nécessaire d'apaiser notre société fortement dégradée avant que de la placer sur de nouveaux rails.

François Fillon remporta cette première manche mais hélas, pour de multiples raisons qui tiennent tant au candidat qu'à la stratégie de son parti, la seconde fut perdue pour la droite ... alors que mon propre parti se posait bien des questions depuis bien des semaines et des mois ...

J'attendais en vain un signe de celui que j'avais souhaité rejoindre dès 2012, souhait concrétisé en 2014, par mon adhésion au Parti Républicain Radical et Radical Socialiste plus communément appelé Parti Radical. C'est le plus ancien parti politique français ; il fonctionne sans interruption depuis juin 1901 !

Présidentielle: Borloo s'engage "à fond" et veut "aider" MacronCe signe est enfin arrivé et Jean-Louis Borloo, ancien président du PR fondateur de l'UDI s'engage totalement aux côtés d'Emmanuel Macron et son successeur à la tête du Parti Radical - Laurent Hénart, maire de Nancy - encourage clairement ses adhérents à voter pour "En Marche".

Mon scepticisme avoué des chances de réussite en 2017 d'Emmanuel Macron dans sa volonté de réformer notre pays est levé ... ce qui va faire plaisir à bien de mes amis "marcheurs" !!!

femmes et hommes exempts de sectarisme politicien

Car, si Jean-Louis Borloo associe toute son énergie à celle d'autres femmes et hommes exempts de sectarisme politicien, toutes les chances concordent pour permettre au fondateur d'En Marche de mettre en application son projet de réforme fondamentale de nos instances de gouvernement et de l'ensemble de nos collectivités nationales et locales.

Ces femmes et hommes d'expérience sauront débattre et apporter leurs réflexions pour que leur expérience alimente et amende si nécessaire le projet de société porté par Emmanuel Macron.

la place de la France dans le monde

Le débat entre les candidats en lice pour le second tour a été un véritable supplice pour ceux d'entre nous qui sont conscients tant des réalités économiques et sociales que du fonctionnement de nos institutions. Le comportement de la candidate du parti d'extrême droite m'a personnellement paru indigne d'une telle prestation et conséquemment, Marine Le Pen m'est apparue non seulement indigne d'accéder à la fonction suprême mais aussi et surtout indigne de représenter notre pays à l'étranger.

Les enjeux sont tels que l'ancien président des Etats-Unis - Barack Obama - monte au créneau lui-même pour apporter son soutien à Emmanuel Macron.

Bien sûr, Marine Le Pen va en profiter pour continuer à invectiver son opposant quant à sa supposée soumission à toutes les puissances du monde ... et pourquoi pas d'ailleurs !!!

Cette intervention d'un homme que la majorité des Français a reconnu utile dans sa fonction se conclue par un toniturant "En marche ! Vive la France !".

En marche ... Vive la France !

Parce que je souhaite le meilleur pour mon pays et que se présente aujourd'hui un choix entre deux propositions parfaitement claires, au repli sur soi je préfèrerai dimanche l'ouverture sur le monde.

Parce que j'ai apprécié la majeure partie des explications fournies par Emmanuel Macron lors du débat l'opposant à Marine Le Pen et parce que je saurai faire la part des choses plus tard tout en continuant à m'investir pour un meilleur "demain", j'espère aujourd'hui de tout coeur qu'Emmanuel Macron sera notre prochain président de la République et qu'il mettra toute la force de sa jeunesse au profit du développement durable et harmonieux de notre nation.

C'est le début d'une nouvelle ère politique à laquelle je serai fière d'apporter ma modeste contribution citoyenne. Je rêve déjà d'un gouvernement incluant des femmes et hommes de tous bords, choisis non pas pour leur appartenance à tel ou tel parti politique mais en raison de leur engagement sincère pour l'intérêt collectif associé à de véritables compétences.

Je félicite tous les marcheurs qui ont su mobiliser autour d'eux pour arriver à convaincre les dubitatifs et je les encourage à se préparer aux déceptions inévitables qu'ils subiront. C'est aussi cela l'engagement public ... On s'engage pour le collectif au détriment parfois de l'individu ... car il ne sera jamais possible de satisfaire simultanément 60 millions de Français !

Alors ... haut les coeurs ... Votons dimanche pour cette nouvelle ère politique ...

En Marche ! Vive la France !