law-40007_640

Une chose me frappe en Dordogne, département aux mains des socialistes depuis maintenant si longtemps que tout le monde s'y est fait ..., tellement fait qu'on laisse faire !!!

Il faut dire que chez les socialistes ..., on sait donner des leçons de morale ...

On sait les donner ... aux autres ... mais on ne se les applique jamais à soi-même ... et ... tout le monde s'y est fait !!!

C'est ainsi que le maire de Monpazier - Fabrice Duppi - par ailleurs suppléant du conseiller départemental socialiste Serge Merillou, est également président de l'Association des Commerçants et Artisans de Monpazier (ACAM).

Dans son édition du 9 mai 2015, Sud-Ouest nous informe donc que lors de l'assemblée générale de l'ACAM, "Le président, Fabrice Duppi, a présenté son bilan moral, rappelant que l'Acam existe depuis une vingtaine d'années et compte 41 adhérents (sur 70 commerçants et artisans dans la commune)."

"Les bilans moral et financier ont été adoptés à l'unanimité. Le président a ensuite présenté les animations à venir et proposé de remplacer la fête médiévale par une fête du jeu, avec notamment des jeux anciens. D'autres idées ont été présentées, comme un festival de musique."

Point n'est besoin d'être polytechnicien pour comprendre que l'ACAM est obligatoirement subventionnée par la Commune tout au moins en matière logistique.

Juge et partie prenante, le maire sort-il de la salle du Conseil quand il est question de l'intérêt des commerçants et artisans dont il est président de l'association ?

De quelle manière, le maire et le président de l'association des commerçants et artisans de Monpazier réfléchissent-ils ensemble à la politique de développement commercial et artisanal de la bastide monpazieroise ? Qui a le dernier mot ? Le maire ou le Président d'association ?!!!

C'est quelque chose de totalement inconcevable ... mais ... nous sommes en Dordogne ... où les socialistes ont tous les droits, n'est-ce-pas ?!!!... y compris celui de faire monter les extrêmes !!!