Elliott et Léo

L'intérêt de Facebook, ce formidable bistro virtuel, c'est qu'on y retrouve à tous moments bien des souvenirs ...

Une photographie de ma Léo préférée apparaît en petite fille ... A ses côtés son Papa et ... un petit chien ...

Et voilà que sa cousine note ... "Elliott" ...

Et là ..., je réalise ...

Le petit chien, c'est ... MON Elliott !

Quelle histoire, mon Elliott ...!

Août 1990 ? Je suis sur le point de quitter Paris pour revenir dans ma Corrèze natale ... Je rêve de retrouver un boxer pour m'accompagner, en souvenir de la formidable Peggy de mon enfance ... En fait de boxer ...

C'est le 15 août ... Il y a une foire agricole à Martel et des amies ont décidé d'y aller pour ... chercher un chien ! Je les accompagne ... On déambule ... Elles cherchent un caniche .. 

Au détour d'une allée, un petit chien saute hors de sa boîte et se jette sur moi ... Pas fous, ses maîtres m'interpellent ... "Il vous a choisie !" ... Oui, mais moi ... je ne veux pas de chien, et encore moins de celui-là qui ne ressemble à rien ! 

Nous continuons notre promenade ... Sylvia et sa maman cherchent leur caniche ... et voila-t-y pas que ... alors que je repasse devant lui sans que j'en ai conscience, le même p'tit chien me reconnaît, sort à nouveau de sa boîte comme un ressort et me ressaute dessus ... Les gens qui veulent le vendre ont trouvé leur pigeon !... "Il est pas cher" ... "oui, mais c'est quoi ?" ... "Un fox papillon" ... 

Je vous défie de trouver cette race ... Il y a des fox, il y a des papillons mais des ... fox papillon, il n'y en a eu qu'un !

Forcément, ce p'tit bonhomme me fait son numéro de charme .., un numéro de charme fou ... Je me laisse embobiner et, pour 500,00 FF, je repars avec lui qui n'a au final qu'une coucougnette ! Il saute directement dans ma p'tite Austin - il a compris avant même d'y arriver que c'est SA voiture -, arrive à Varetz et décide tout de suite qu'il y est chez lui ... Alors, forcément quand Papa et Maman rentrent, il leur demande gentiment ce qu'ils viennent faire là ...

Je n'ai jamais regretté qu'il m'ait choisie ... et tout le monde l'a aimé.

Comme je ne donne jamais de prénom humain à mes compagnons à 4 pattes, je me suis bien creusée la cervelle ... Avec son p'tit air de titi parisien, son p'tit air malicieux ..., ses moustaches ...,  m'est venue l'idée de l'inspecteur Gadget ... Allez savoir pourquoi ?!... Allez savoir pourquoi de là, j'ai pensé aux Incorruptibles et à Elliott Ness ?!!! Ce serait donc Elliott ...

... Et à partir de là, je découvre quelques mois après que le voisin a un fils qu'il appelle Elliott ... Nicole et Bertrand achètent un caniche ... C'est Elliott ... Il y a des Elliott partout ... Quelle originalité !

Nous voilà repartis à Paris ... Il me suit au bureau, chez les clients ... Bref, il est partout avec moi ... Ma p'tite boule canaille ...

Il viendra aussi vivre avec moi quand je rejoindrai Serge en Gironde et c'est là qu'il partira ... chose extraordinaire, le même jour, dans les mêmes conditions et dans la même clinique que Destye, la mère de Raïa, avec qui il vivra ses derniers jours. Raïa le boxer est arrivée à la maison le 1er janvier 2001 et il est parti le 11 février. C'est Serge qui l'a accompagné chez le vétérinaire ... Je ne pouvais pas ... Il se sera même promené tranquillement avec Mathurine et Clémentine, les bébés moutons nourris au biberon et qui me suivaient partout à la grande joie des enfants du village ...!!!

Il aura tout vu, tout fait, été partout avec moi ... C'était un vrai compagnon de vie, mon Elliott !

Le 12 février, Papa amenait Maman à Ribebon pour passer la journée avec moi. Tous deux venaient consoler le chagrin de leur petite fille. Mes parents en or ...