... Elle s'appelle "Les Rives de l'Art" ... Elle est présidée par Madame Annie Wolff, une retraitée de l'Education Nationale ... Une femme formidable ! Elle est entourée de copines, pour la plupart également issues de l'Education Nationale ...

Elles ont monté cette association qui oeuvre pour faire connaître l'art contemporain en milieu rural ...

Tous les deux ans, elles organisent un parcours destiné à faire à la fois découvrir des lieux d'intérêt - villes ou villages - en moyenne vallée de la Dordogne et ... des oeuvres d'artistes contemporains au travers de ce qu'on appelle des "installations", oeuvres "éphémères" par excellence ...

Ce parcours s'appelle donc "Ephémères" ...

Annie et ses copines galèrent pour faire venir en "terre inconnue" (!!!) des artistes de renon international ... et ... financer leur participation ... C'est dur d'aller chercher des sous auprès des sponsors ... C'est dur ... une fois qu'on a obtenu l'accord de l'artiste, son financement ... de trouver les moyens de lui permettre d'installer son talent ici ou là au gré de son humeur d'artiste ...

Annie et ses copines y arrivent ...

... et elles le font savoir ... Elles font la promotion de nos territoires au travers de leurs actions ...

En 2009, Jean Luc BICHAUD présente « apporter de l’eau au moulin » au moulin de la Rouzique dans le cadre du parcours d’art contemporain et patrimoine "EPHEMERES 2009" traversant 6 villages des rives de la Dordogne du 1 août au 30 septembre 2009. William Leymergie en parle dans "Télé-matin" le 5 avril 2010 en présentant le magazine aquitain "Festin" dans ses éditions de 7 h et 8 h.

En 2010, Christophe DOUCET présente son installation sur notre lavoir dans le cadre du parcours d’art contemporain et patrimoine "EPHEMERES 2010" traversant 5 villages des rives de la Dordogne du 1 août au 30 septembre. Le "concombre de mer" suscite bien des commentaires et draine un grand nombre de curieux vers notre village.

En 2011, c'est une oeuvre philosophique "en réunion à l'extérieur" que Laurent Sfar, avec l'aide de Jean-François Noble, installe dans l'étendoir aux volets jaunes, face au Moulin de la Rouzique, une autre manière de faire réfléchir sur le temps qui passe ... et d'offrir 15 heures par jour aux amoureux de Couze !

En 2012, une rétrospective de ces parcours "Ephémères" installe Couze au château de Monbazillac.

En 2013, Cornelia Conrads nous parle de la "précarité du temps" à Couze et ailleurs ... Elle a mis des jours à installer sa magnifique oeuvre sur le mur du Manoir sous le Roc ... Jean-Pierre et Huguette Theillet l'ont assistée ... Jean-Paul Bertholom a fixé sur photo tout le cheminement de l'artiste jusqu'à la présentation de son oeuvre ... Le village l'a accompagnée dans sa création ... L'oeuvre est là ... On vient la voir de loin ... Le grand photographe d'art Bernard Dupuis saisit son talent et la beauté de Couze ...

Couze-5749 BD

Les visiteurs sont nombreux ... Ils vont au Moulin de la Rouzique, ils vont boire un verre "au temps des moulins", acheter une bricole à "la boutique couzotte" et finissent au restaurant "Les Petits Plats" ou "au fil de l'eau" ... Bref ... ils font "tourner" les commerces ... et participent à la lutte pour l'emploi ...

A droite sur le mur, Annie Wolff a apposé un panneau présentant "Ephémères 2013", l'oeuvre, l'artiste et le lieu ... Un beau panneau en altuglas ... Chaque site du parcours "Ephémères" est doté du même type de présentation pour permettre à chacun de s'informer ... 

Il coûte cher ... ce panneau ... Il est fragile ... ce panneau ... Les services techniques des mairies prennent sur leur temps pour les installer de la manière la plus esthétique possible ...

Et puis ... à Couze ... allez chercher pourquoi ?!!!... On "tag" le panneau et Ephémères devient Ephémaires ... Quel humour !

Huguette Theillet cherche à réparer ... Impossible ... L'encre est indélébile ... Elle part chercher d'autres produits mieux adaptés ... Elle revient ... Tout le texte est cette fois-ci effacé !!!

Qu'on se rassure ... "Les Rives de l'Art" et la commune de Couze et Saint-Front feront le nécessaire pour que nos visiteurs et amateurs de belles pierres et de belles oeuvres puissent se renseigner au plus vite sur l'oeuvre insolite de Cornelia Conrads ... S'il faut refaire le panneau tous les jours, on le refera tous les jours pour ne priver personne du droit à l'information ... A qui doit-on envoyer la facture, au fait ?...

On voit là tout le respect accordé à un artiste dont l'oeuvre est le gagne-pain ..., un gagne-pain bien modeste quand on le compare à la somme d'heures de travail accumulée ...

On voit là tout le respect accordé à des bénévoles qui mettent tout leur coeur à apporter un mieux-vivre à une population de milieu rural ...

On voit là tout le respect accordé aux personnels communaux ...

Quant au respect envers les élus, je sais qu'il n'existe plus ... et je l'assume !!!

Par contre ... j'alerte les imbéciles qui encouragent des imbéciles à commettre des imbécilités ...

Vous attisez la haine et êtes en train de faire le lit des extrêmes ... Bordez-les bien ... en pensant au jour où ils se réveilleront !!!